Aller au contenu principal

Comment devenir baby-sitter ?

Le travail de baby-sitter doit-être considéré comme un métier à part entière. Il requiert de l’expérience, des compétences spécifiques, un savoir-être et un savoir-faire relationnel adapté à la garde des enfants à domicile. Pour devenir baby-sitter professionnel, il n’y a pas un chemin spécifique à suivre, mais il y a des bonnes pratiques à connaître pour se faire recruter par des agences spécialisées dans le domaine de la petite enfance.
tout savoir pour devenir de baby-sitter

 Ce qu’il faut savoir sur le métier pour devenir baby-sitter

Le métier de baby-sitter est rattaché à la fiche ROME : K1303 (Assistance auprès d’enfants). La baby-sitter est un prestataire de service qui garde les enfants et assume toutes les tâches ménagères en lien avec eux au quotidien. Ces professionnels de la petite enfance aident au développement intellectuel et émotionnel de l’enfant dont ils s’occupent. Le travail s’effectue au domicile des familles à temps ou à temps partiel. Avant de vouloir devenir baby-sitter, il faut savoir ce qui vous attend.

 

Accès à l’emploi

  • L’emploi de baby-sitter est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP dans le secteur de l’aide social et familiale.
  • Il faut impérativement avoir de l’expérience professionnelle auprès des enfants.

 

Conditions de travail

  • L’activité de baby-sitting est effectuée au domicile des familles.
  • Le salarié peut être engagé pour une garde simple (s’occuper des enfants d’une seule famille) ou pour une garde partagée (s’occuper des enfants de deux familles, en alternant le lieu de travail dans l’une et l’autre des maisons).
  • Le métier de baby-sitter s’effectue en semaine (matin, midi, fin de journée, toute la journée) ou en fonction des besoins des familles, le soir, les week-ends ou encore les jours fériés).

 

Compétences requises

  • Préparer les repas des enfants.
  • Aider à la prise des repas.
  • Habiller et changer les enfants.
  • Surveiller les petits quand ils font la sieste.
  • S’occuper de la toilette et des soins des enfants des petits.
  • Participer à l’apprentissage de la propreté.
  • Apporter des éléments de réconfort quand vous identifiez que c’est nécessaire.
  • Aider l’enfant dans l’apprentissage des gestes et de la conduite à avoir au quotidien.
  • Suivre l’évolution des enfants et tenir informé les parents.
  • Aider les plus grands dans les devoirs d’école.
  • Organiser des sorties en plein air.
  • Les nourrissons demandent une attention et des soins spécifiques. Pour pouvoir travailler avec des bébés et enfants de moins de 3 ans, il vous sera demandé une formation adaptée à la petite enfance (CAP AEPE).

 

Qualités indispensables pour devenir baby-sitter à domicile

  • Être motivé et dynamique.
  • Faire preuve de patience et de douceur, mais savoir imposer des limites aux enfants.
  • Savoir bien s’organiser pour respecter le planning de la journée ou quand il faut s’occuper de plusieurs enfants en même temps.
  • Être autonome et faire preuve de responsabilité car il s’agit des êtres les plus précieux pour les parents
  • Faire preuve d’initiative et de réactivité face aux différentes situations auxquelles vous pouvez être confrontées.

 

                                                     les activités ludiques avec la baby-sitter

Les étapes pour devenir baby-sittter

Si vous avez bien réfléchi à votre projet professionnel et qu’il ne fait nul doute que vous souhaitiez devenir baby-sitter, voici les étapes à suivre :

 

1 -  Acquérir de l’expérience en matière de garde d’enfants

Pour devenir une baby-sitter professionnelle, il faut acquérir le plus d’expérience possible avec les enfants afin de pouvoir prévenir toutes les situations du quotidien. On peut donc commencer par effectuer des petites missions auprès de sa propre famille ou d’amis de la famille.

 

Ces premiers postes sont cruciaux et doivent vous permettre de constituer vos premières références. Au fur et à mesure de vos missions, constituez un dossier avec les références des familles pour qui vous avez travaillé. Ces documents sont autant de preuves pour les futures familles et les agences spécialisées avec qui vous serez amené à travailler.

 

Pour compléter votre expérience et renforcer vos compétences, cherchez des missions bénévoles auprès d’organismes ou d’associations qui œuvrent dans le milieu de la petite enfance. Rapprochez-vous de votre mairie ou consultez les missions disponibles sur des sites comme francebenevolat.org. Le bénévolat permettra d’élargir vos perspectives de carrière. De plus, cela vous fournira d’excellentes références pour vos futures missions.
 

 

2 – Se professionnaliser par une formation au baby-sitting

Pour devenir baby-sitter et travailler auprès des familles, un diplôme n’est pas obligatoire, sauf pour s’occuper d’enfants de moins de 3 ans. Mais certaines familles peuvent considérablement favoriser les candidats titulaires d’une formation spécifique dans le secteur sanitaires et sociales.

Les formations type BEP/CAP apportent des connaissances sur le comportement, le développement et les besoins spéciaux des enfants.

 

Le CAP Accompagnement éducatif petite enfance est un diplôme d’État reconnu pour accéder à un emploi. La formation peut être effectuée  en alternance au sein d’organismes agréés comme le Centre Kiwi Institute, ce qui vous permet d’acquérir des connaissances théoriques tout en commençant à travailler auprès des familles qui ont un besoin pour faire garder leurs enfants à domicile.  Une formation en alternance permet par la même occasion de percevoir une rémunération. Les baby-sitters en formation se voient verser un pourcentage du SMIC qui dépend de son âge et de son niveau d’étude. L’alternance s’effectue en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation et ils sont accessibles de 16 à 25 ans.

 

Pour vous démarquer et devenir baby-sitter plus rapidement, pensez à d’autres formations en lien avec l’enfance pour montrer votre implication et votre sérieux dans le domaine en réalisant un BAFA (Brevet d’aptitudes aux fonctions d’animateur en accueils collectifs de mineurs). Cette qualification vous permettra de réaliser des missions auprès d’enfants et adolescents en tant qu’animateur dans différentes structures comme les colonies de vacances ou bien en centre de loisirs. La formation se prépare en 3 étapes :
- Un stage théorique de 8 jours.
- Un stage pratique de 14 jours minimum.
- un approfondissement (6 jours minimum) ou qualification (8 jours minimum).

 

3 – Pour devenir baby-sitter, il faut savoir se mettre en valeur aux yeux des recruteurs

À l’ère du tout numérique, profitez des nombreux outils à votre disposition pour mettre en valeur votre travail de baby-sitting. Les réseaux sociaux sont un moyen astucieux de vous faire connaître et de montrer votre expertise dans le milieu de la petite enfance. Pour devenir baby-sitter, ils faut multiplier les expériences, mais aussi se renseigner sur le domaine et partager les contenus, articles, vidéos que vous jugez pertinents. 

 

Rendez votre profil Facebook plus professionnel en partageant des articles sur la thématique enfance, pédiatrie psychologie. Les familles pour qui vous travaillez ou serez amenés à travailler sont également sur Facebook. Leur montrer votre implication dans le domaine par le partage d’articles est un signal positif pour vous faire connaître en tant que professionnel.

 

Utilisez Instagram ou Pinterest pour partager les créations que vous faites avec les enfants. En tant que Baby-sitter, il vous faudra faire preuve d’imagination et de créativité pour proposer des activités ludiques aux enfants que vous gardez. Toutes ces créations sont des preuves de vos capacités pédagogiques à faire réaliser une tâche à un enfant tout en s’amusant. Mettez les réalisations des enfants sur votre profil. Vous pourrez inspirer d’autres baby-sitters qui viendraient le consulter.

 

Si vous vous sentez suffisamment à l’aise sur le web, pourquoi ne pas commencer un blog professionnel. C’est l’occasion d’écrire des articles et publier des photos sur votre quotidien en tant que baby-sitter. Vous pouvez réaliser des tutos pour les ateliers ludiques que vous faites avec les enfants. Publier un album photos de votre dernière sortie au parc. Il y a beaucoup d’idées de la sorte pour un blog. Enfin, rattachez votre blog avec vos réseaux sociaux afin de vous constituer un public de familles et de nounou qui parlera de vous et vous recommandera.
 

Soyez bien respectueux des familles pour qui vous travaillez en faisant attention de ne donner aucune information personnelle et de ne montrer aucun visage d’enfant dont vous vous occupez.

 

Tous vos comptes sur les Réseaux Sociaux que vous allez professionnaliser sont autant de signaux forts que vous allez pouvoir mettre en avant, aux yeux des recruteurs, pour montrer votre sérieux et votre implication dans le métier de baby-sitter. N’hésitez pas à mentionner vos comptes Facebook, Instagram directement sur votre CV pour inviter les recruteurs à les consulter et démontrer votre investissement auprès des enfants.

 

 4 – Rejoindre une agence spécialisée dans la garde pour devenir baby-sitter

Pour trouver des missions de baby-sitting près de chez vous et renforcer votre profil, vous pouvez prendre contact avec des agences agréées dans la garde d’enfants comme Kangourou Kids. Ces structures sont uniquement dédiées à la garde à domicile.

 

On ne vous demandera pas d’effectuer d’autres tâches comme du ménage de la maison, sauf le ménage lié aux activités des enfants. En candidatant auprès d’une agence, c’est elle qui a pour objectif de vous trouver des familles qui correspondent à vos propres disponibilités journalières (plutôt le matin, l’après-midi, en semaine, le week-end).

 

En passant par une agence, les familles se sentent souvent plus rassurées, car elles passent par une structure professionnelle qui assure un suivi tout au long de la réalisation de la mission.

En tant que baby-sitter, vous êtes salariés de l’agence et bénéficier donc des avantages liés à ce statut.  Vous profitez également d’un accompagnement et de formations de l’agence pour monter en compétence métier.

Après la lecture de cet article, vous avez normalement toutes les clés pour savoir comment devenir une baby-sitter professionnelle. Si vous avez encore des questions, prenez contact directement avec l’agence Kangourou Kids la plus proche de chez vous. Nos Coordinateurs petite enfance sont à votre écoute.

Partagez cet article