Aller au contenu principal

Se reconvertir dans la garde d’enfants pas à pas

Vous envisagez une reconversion professionnelle dans la garde d’enfants ? Première chose à savoir, vous n’êtes pas seul à vouloir vous lancer dans cette démarche. Les métiers de la petite enfance restent un secteur très féminisé qui attire de nombreuses nouvelles professionnelles chaque année. Oser se lancer, quitter ce que l’on connaît, laisser derrière nous nos habitudes et une certaine sécurité peut faire peur. C’est pourquoi, avant de se jeter dans l’inconnu, il est important de connaître les étapes d’une reconversion et s’assurer que ce projet dans la garde d’enfants vous correspond.
comment faire pour se reconvertir dans la garde d'enfants

L’époque où on exerçait le même métier toute sa vie est révolue. Nos aspirations ont changé. Les outils, les passerelles et les organismes sont plus nombreux pour accompagner chacun dans sa démarche de reconversion. Le monde professionnel a beaucoup évolué et les habitudes des travailleurs avec. La mobilité et les expériences multiples ne sont pas vues comme un frein aujourd’hui. Au contraire, les recruteurs apprécient les profils qui ont vu d’autres choses et qui montrent une vraie implication dans leur projet de reconversion. Même si vous n’avez jamais travaillé dans le secteur de la petite enfance, nous allons voir qu’il est possible de se reconvertir dans la garde d’enfants. Des acteurs comme Kangourou Kids possèdent des centres de formation pour accompagner et former.

Sommaire :

1 - Les signes qui montrent qu’il est temps que je fasse une reconversion professionnelle.
2 - Me reconvertir dans la garde d’enfants : une envie ou un besoin ?
3 - Reconversion professionnelle : commencer par un bilan de compétences.
4 - Se reconvertir dans la garde d’enfants avec une formation.
5 - Faîtes-vous accompagner pour votre reconversion dans la garde d’enfants.

 

Avant de commencer, évoquons un chiffre d’une étude menée par le ministère du travail. Entre 2010 et 2015, 22 % des personnes actives ont changé de métier. C’est encore trop peu en comparaison des personnes qui expriment leur souhait de changer, mais qui n’osent pas franchir le pas. Dans une autre étude d’Opinion Way et Afpa, 74% des salariés disent avoir déjà envisagé de changer de vie. Pour les y aider, la loi du 5 septembre 2018, loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, propose plus de droits à la formation.

 

Les profils des personnes qui souhaitent se reconvertir dans la garde d’enfants :

  •  Une salariée qui exerce un métier qui ne lui correspond pas depuis plusieurs années.
  • Une maman au foyer qui souhaite reprendre une activité professionnelle.
  • Une étudiante qui ne parvient pas à se projeter dans sa formation actuelle.
  • Une personne au chômage qui souhaite faire un travail où elle se sent utile.
  • Une personne  qui cherche un mi-temps pour compléter ses revenus en faisant un travail qu’elle aime.

 

Les profils des personnes qui souhaitent se reconvertir dans la garde d’enfants sont riches et variés. Si vous vous reconnaissez dans l’un d’entre eux, lisez ce qui suit pour approfondir vos connaissances et enfin vous lancer dans votre nouveau projet.

 

Je veux me reconvertir dans la garde d’enfants : est-ce le bon moment ?

Quand votre activité professionnelle actuelle n’est plus faite pour vous et que vous songez à travailler dans un autre secteur comme la garde d’enfants, il y a des signes qui ne trompent pas. Par habitude, on a des difficultés à s’en rendre compte par nous-même. Prenez un instant pour vous poser et réfléchir aux situations ci-dessous.

 

Aller au travail à reculons :
On manque tous de motivation le matin quand il faut se préparer pour aller au travail. Mais lorsque le manque de motivation se transforme en boule au ventre à la sortie du week-end, au réveil le matin et sur le trajet du boulot, c’est que le problème est plus profond. Quand on sent un véritable mal-être pour se rendre au travail, il est important de prendre du recul et se demander les origines profondes du problème. 

 

Ne pas voir l’intérêt de son poste :
Au fil du temps, on peut considérer notre travail est une suite d’actions répétitives et inintéressantes. Selon vous, que vous soyez là ou pas ne changera pas le quotidien de votre entreprise. Quand on arrive à ce genre de pensées, c’est généralement qu’on a atteint un seuil de saturation. Si vous savez que les possibilités d’évolution sont limitées, la reconversion est une alternative qui peut ouvrir de nombreuses possibilités. De plus, si vous ne cessez de penser à ce projet de reconversion dans la garde d’enfants et que cela vous redonne de l’énergie par rapport à votre travail actuel, il est peut-être temps de vous renseigner davantage sur ce métier qui vous attire.

 

Votre travail ne vous permet pas de vous épanouir :
Après vous être investit durablement dans votre travail et les missions que l’on vous a confiées, vous attendez toujours la reconnaissance de vos supérieurs. Cette situation peut être est responsable de stress et d’un sentiment de frustration.  À long terme, cette situation aura un impact sur votre moral. Si après discussion avec votre responsable ou le service des ressources humaines, vous ne voyez pas d’évolution, c’est le signe qu’il faut peut-être partir.

 

Les difficultés que vous rencontrez au travail ont un impact sur votre vie personnelle :
 Votre travail vous mine le moral et cela se ressent dans votre vie de famille. Les conversations avec votre conjoint tournent autour des problématiques que vous avez au boulot, vous êtes plus facilement irritable, vous manquez de patience avec les enfants, vous prenez mal la moindre remarque que l’on vous fait. Autant de signaux d’alerte qu’il ne faut pas négliger. Le travail ne doit pas prendre le pas sur votre vie privée. Dans ce cas de figure, il serait préférable de trouver un métier que vous apporte un meilleur équilibre entre vie de famille et vie professionnelle.

 

Vous êtes épuisée :
 La pression quotidienne que vous subissez au travail, ajouté au manque de sommeil, à la fatigue accumulée vous met dans un état de grand épuisement. Il est temps de réagir, car il n’est jamais bon de subir une telle situation sur le long terme. Dans le pire des cas, ce sont les prémices d’un burn-out. Profitez de vos prochaines vacances pour faire le point sur votre situation et vous renseigner sur votre idée de reconversion dans la garde d’enfants.

 

                                                 fatigue et énervement au travail

 

Il y a bien d’autres signaux qui montrent que votre travail actuel n’est pas fait pour vous. Écoutez également les membres de votre famille et vos amis. S’ils commencent à s’inquiéter pour vous et vous font remarquer votre état de fatigue, il faut tirer la sonnette d’alarme. La famille, c’est le premier pilier sur lequel vous pouvez vous reposer. Et si vous avez commencé à mûrir votre nouveau projet de reconversion dans la garde d’enfants, parlez-en. Vos proches vous soutiendront certainement dans votre démarche car ils sauront que cela vous fera du bien de changer pour un métier qui vous ressemble davantage.

 

Me reconvertir dans la garde d’enfants : une envie ou un besoin ?

Depuis un certain temps, vous n’avez qu’une seule envie, c’est de vous lancer dans ce projet de reconversion dans la garde d’enfants. C’est important de trouver un nouveau souffle à votre projet professionnel. Assurez-vous tout de même qu’il s’agit bien d’un besoin et pas seulement d’une envie. Se laisser guider par ses envies risque de vous emmener sur la mauvaise voie.

 

L’idée d’une reconversion dans la garde d'enfants est une grande source motivation pour vous en ce moment. Vous avez qu’une envie, c’est de partir. Attention à ses envies, car elles peuvent être temporaires et vous donner une fausse image du projet de carrière auquel vous aspirez. On dit toujours que l’herbe semble plus verte ailleurs, mais ce n’est pas toujours le cas.

 

Si vous vous intéressez à la garde d’enfants, on a tendance à voir que les bons côtés. Mais il ne faut pas oublier que le métier d’Auxiliaire parental demande une grande implication et entraîne de grandes responsabilités, car on s’occupe des enfants des autres. Il faut aussi pouvoir se rendre disponible et être flexible pour s’accorder avec le planning des familles. Réfléchissez bien à tous les aspects liés à la fonction avant de quitter votre emploi actuel.
 

Le fossé entre une envie et un besoin et plus tangible quand vous vous retrouvez dans les situations évoquées précédemment. Votre travail est source de mal-être et de grande fatigue. Il devient nécessaire, c’est un besoin véritable pour vous de partir pour explorer de nouvelles expériences professionnelles.

 

Reconversion professionnelle : commencer par un bilan de compétences

Réaliser un bilan de compétences est une démarche strictement personnelle. Il permet de faire le point à un instant T de sa vie professionnelle. Il sert généralement à aider un salarié à savoir comment il peut évoluer dans le poste ou l’entreprise où il se trouve. Il est aussi utilisé quand on souhaite changer radicalement de métier et/ou de secteur d’activité.

 

Il faut remplir certaines conditions pour faire un bilan de compétences, si vous souhaitez vous reconvertir dans la garde d’enfants à domicile :

 

Premier cas : si vous êtes salarié et vous justifiez de 5 années d’activité dans votre structure actuelle.
Deuxième cas : si vous êtes en CDD, vous devez justifier de 24 mois d’activité au cours des 5 dernières années avec 4 mois de CDD effectué au cours des 12 derniers mois.
Troisième cas de figure : actuellement en intérim, il est nécessaire de montrer que vous avez été salarié pendant 5 ans consécutifs ou non.

 

Pour faire votre bilan de compétences, il faudra vous rendre disponible car cet exercice s’étend sur un total de 24 heures cumulées, pendant 2 ou 3 mois en fonction de vos disponibilités. Ces heures sont à effectuer pendant ou en dehors de vos heures de travail. Commencez par demander un rendez-vous avec votre Responsable pour lui parler de ce projet et voir les possibilités pour arranger votre planning de travail.

 

Le bilan de compétences ne s’effectue pas seul. Vous serez accompagné tout au long du processus par un consultant. Ce dernier vous apporte un regard extérieur et vous donne de précieux conseils pour faire mûrir ce projet de reconversion dans la garde d’enfants. Vous allez suivre trois différentes étapes lors de ce bilan. Vous commencerez par faire une définition claire de vos besoins afin de comprendre l’origine de votre souhait de vous reconvertir. Il faudra ensuite exprimer vos motivations et lister vos compétences avec le consultant. Ces deux premières étapes constituent une phase d’analyse qui permettra au consultant de construire avec vous un projet professionnel réaliste en se basant sur vos acquis et votre volonté à changer d’activité.

 

À la fin de ce bilan de compétences, vous recevrez un document de synthèse qui fera état de votre situation professionnelle à aujourd’hui et vous donnera les lignes directrices pour vous diriger vers votre reconversion dans la garde d’enfants.

 

Le bilan de compétence se réalise grâce à une tierce personne, généralement un centre spécialisé comme les cabinets de recrutement ou des cabinets spécialisés et agréés.  Vous pourrez trouver une liste des centres sur bilan-de-competences.fr.

 

La question du financement de son bilan de compétences

Quand on est salarié d’une entreprise, il y a différentes manières de financer un bilan de compétences. Quand ce bilan est à l’initiative de l’employeur et avec l’accord du salarié, le financement se fait à travers le plan de formation de votre entreprise actuelle. Si l’initiative vient de vous-même, vous devrez prendre un congé de bilan de compétences. Pendant cette période, votre salaire est maintenu uniquement si vous effectuez les heures pendant vos horaires de travail. Il reste un dernier moyen pour financer ce bilan en activant votre CPF (Compte personnel de Formation). Contactez votre OPCA pour connaître les modalités de cette démarche.

 

Si actuellement vous ne travaillez pas et que vous êtes inscrit au Pôle Emploi, vous pouvez également utiliser vos heures de CPF. Sinon, vous pouvez enclencher un bilan de compétences avec votre conseiller Pôle Emploi. Les partenaires de votre agence locale : centre de formation ou cabinets spécialisés, vous accompagneront dans ce projet de reconversion dans la garde d’enfants.  

 

Se reconvertir dans la garde d’enfants avec une formation

Pour préparer sereinement votre reconversion professionnelle dans la garde d’enfants, il est possible de passer une formation dédiée. Le CAP Accompagnement éducatif petite enfance (AEPE) est le premier niveau de diplôme dans les métiers de la petite enfance. La formation s’effectue sur 1 an si vous être titulaire du Baccalauréat, d’un CAP ou d’un BEP.

 

Le programme aborde de nombreuses thématiques en lien avec l’enfant et son quotidien. Vous serez formé aux soins, à l’hygiène, à l’alimentation et à la sécurité des enfants. Un autre volet est entièrement consacré à l’éveil et au développement de l’enfant, ainsi que la relation avec la famille.
 

Pour les personnes en situation de demande d’emploi, il faut faire votre demande de financement auprès de votre agence Pôle Emploi à laquelle vous êtes rattaché. Prenez rendez-vous auprès de votre conseiller pour lui parler de votre projet afin qu’il vous oriente vers une formation conventionnée.

 

Il est également possible de réaliser la formation en alternance dans un centre agréé. De cette manière le coût de la formation sera intégralement prise en charge et vous percevrez une rémunération. Renseignez-vous sur les conditions d’admission auprès du Centre Kiwi Institute.

 

Faîtes-vous accompagner pour votre reconversion dans la garde d’enfants

Pour toute démarche de reconversion professionnelle, il est important de ne pas rester seul. Le domaine de la garde d’enfants est un secteur très encadré. On ne peut pas se lancer dans le métier sans en connaître les règles. En tant que spécialiste de la garde d’enfants à domicile, les Chargés de recrutement Kangourou Kids sont à votre disposition pour répondre à vos questions.
 

Renseignez-vous sur l’agence la plus proche de chez vous via notre site et demandez un rendez-vous. Un conseiller vous renseignera sur les modalités de fonctionnement pour exercer dans la garde d’enfants et vous proposera vos premières missions près de chez vous.
 

En fonction de votre situation, il vous expliquera la différence entre les garde d’enfants simples, les gardes partagées, les gardes à temps complet ou à temps partiel. Il est à préciser que nous ne travaillons qu’avec des intervenants qui ont déjà de l’expérience avec les enfants. Dans le cas d’une reconversion avec un secteur d’activité qui n’a aucun lien avec les métiers de la petite enfance, ce sera l’occasion d’évoquer les possibilités de faire une formation, notamment avec le CAP AEPE.

 

Il existe également des initiatives originales lorsqu’on souhaite tester un métier avant de se lancer concrètement. Le site testunmetier.com, comme son nom l’indique, permet de tester un métier sur une période en courte. Vous êtes accompagné par un professionnel qui vous transmettra les bases du travail, sa passion et son savoir-faire. Par rapport à votre souhait de reconversion dans la garde d’enfants, vous trouverez sur ce site une fiche pour tester le métier d’Auxiliaire parental.

 

Peu importe où vous en êtes dans votre démarche de reconversion, ne restez pas seul. C’est le meilleur moyen de perdre du temps et au final de ne pas vous lancer. Changer de métier implique une bonne préparation en amont. Vous devez connaître votre futur environnement, ce que cela implique au quotidien, les perspectives d’évolution. Autant de questions que seul un professionnel du secteur peut répondre. En ce qui concerne la garde d’enfants, Kangourou Kids est le leader de la garde d’enfants en tant que 1er réseau spécialisé de la garde à domicile. Les conseillers vous recevront pour vous aider et accompagner dans vos démarches de changement de vie professionnelle.

 

 

Partagez cet article